17/02/2015

66 millions d'impatients : le site du collectif interassociatif sur la santé (CISS)

logo 66 millionsdimpatients.png"Qu'est-ce que le CISS ? Le CISS (Collectif interassociatif sur la santé, collectif dont l'APF fait partie) représente depuis près de 20 ans les intérêts communs à tous les usagers du système de santé et œuvre pour un accès de tous à des soins de qualité.

Le site 66millionsdimpatients.org est le site du CISS. Il se veut au service de tous les usagers du système de santé, c’est-à-dire de l’ensemble de nos concitoyens car nous sommes tous concernés par les enjeux de santé et l’accès aux soins, notamment les patients que nous avons préféré rebaptiser ici les « im-patients », car ils ont parfois des étonnements ou des agacements à l’occasion de leurs soins.

Ce site s'inscrit dans :
- une démarche informative, première marche vers l'autonomie du patient
- une démarche participative, pour que s’exprime(nt) la/les voix des usagers du système de santé, permettant de mieux connaître leurs attentes en matière de prise en charge et d'organisation des soins.

66 millionsdimpatients.org, pourquoi ? 66millionsdimpatients.org est à la fois une aide pour mieux se repérer dans l’offre de soins et permettre l’exigence de soins de qualité ainsi qu’un guide des droits des patients et de la promotion de la santé au sens large. A travers des articles sur la prévention, la prise en charge, les facteurs de risques environnementaux, les coûts des soins, etc., des dossiers et enquêtes, des prises de paroles d’experts, mais aussi des services tels que calculateurs de coûts des soins, plateforme téléphonique…

Dans un contexte de massification des cas de malades chroniques, un aspect majeur à améliorer aujourd'hui pour que l'usager du système de santé prenne toute sa place, c'est l'effectivité des droits. Mieux être informé, s’exprimer, c’est être mieux armé pour défendre ses droits et devenir acteur de sa santé. Le site 66millionsdimpatients.org se veut le porte-parole des patients impatients et l’outil d’information pour mieux s’y retrouver dans l’organisation des soins. A vous, la parole !"

Source : 66millionsd'impatients

 

 

23/10/2013

"Faites valoirs vos droits !" ...

 faites valoir vos droits.pngAvec « Faites valoir vos droits ! », le site juridique de l'APF, vous trouverez toutes les réponses à vos questions comme … c’est quoi une carte d’invalidité ? Comment obtenir une Prestation de Compensation du Handicap (PCH) ? une carte de stationnement réservé ? Comment faire valoir mes droits à la retraite ? Quelles sont les exonérations fiscales ? Comment formuler un recours ? …

Si vous avez besoin de précisions ou d'explications complémentaires, la délégation reste à votre écoute au 05 53 53 13 25

Pour accéder à "Faites valoir vos droits !", cliquer ici

22/10/2013

SARAH et l'accueil temporaire des personnes en situation de handicap

Grâce à SARAH, système d'information développé par le GRATH (Groupe de Réflexion et réseau pour l'Accueil Temporaire des personnes en situation de Handicap), permet de rechercher des places d'accueil temporaire en ligne.

Sarah facilite le rapprochement offre/demande, la gestion et l'administration des places médico-sociales d'accueil et d'hébergement.

L’accueil temporaire est principalement dédié au soutien des aidants familiaux afin que ceux-ci puissent s’accorder un légitime droit au répit et pour leur permettre de faire face à des indisponibilités programmées ou subites.

En savoir plus, consulter le site du GRATH en cliquant ici

 

21/02/2013

Avis aux titulaires d'une carte de stationnement

AVIS AUX TITULAIRES D’UNE CARTE DE STATIONNEMENT

  à titre permanent

RAPPEL : Un décret paru le 30 décembre 2005 stipule que les automobilistes en possession d’un macaron grand invalide civil ou de guerre à titre permanent doivent demander son remplacement par une carte européenne de stationnement et ce dans un délai de 5 ans. Si vous n’avez toujours pas  fait cette démarche, sachez que vous êtes passible d’une amende 135€.

Tarif sociaux de l'energie : les allocataires de l'AAH peuvent désormais bénéficier des tarifs sociaux de l'énergie.

TARIFS SOCIAUX DE L’ENERGIE : Les allocataires de l’AAH peuvent désormais bénéficier des tarifs sociaux de l’énergie.

 

Bonne nouvelle pour les foyers modestes. Dont les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé et d’une faible pension d’invalidité.

Depuis le 27 décembre 2012, les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz sont ouverts aux personnes éligibles à l’aide pour l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS). Autrement dit à tous ceux dont les ressources sont inférieures à 10 711 € par an pour une personne seule, soit 893 € par mois (ce qui exclut les allocataires de l'AAH percevant également son complément, soit 955,9 € par mois) ;

16 067 € pour deux personnes (1 338,92 € par mois)… Jusqu’alors, les tarifs sociaux étaient réservés aux personnes éligibles à la seule couverture maladie universelle complémentaire, pour laquelle le plafond de ressources annuelles est beaucoup plus faible (7 934 €, soit 661€).

Une aide de 90 à 200 €

Le tarif social de l'électricité ouvre droit à une réduction sur l'abonnement et sur les 100 premiers kilowattheures consommés par mois.

Le tarif social du gaz ouvre droit à une déduction ou à un versement forfaitaire, selon que la personne détient un contrat individuel ou collectif. « Les ménages concernés bénéficieront ainsi d’une aide d’environ 200 euros par an pour ceux qui se chauffent au gaz et de 90 euros par an pour ceux qui utilisent un autre moyen de chauffage, comme l’électricité », précise le gouvernement. Si vous bénéficiez déjà de l’ACS, vous aurez automatiquement droit à ces tarifs sociaux. Sinon, vous devez d’abord faire votre demande d’ACS auprès de votre organisme d’assurance maladie, qui vous fera part de sa décision dans les deux mois. Le montant de l’aide attribuée pour l’acquisition d’une complémentaire santé varie de 200 à 500 € par an selon l’âge de l’assuré social, qui sera déduit  de la cotisation payée à l’organisme de couverture complémentaire santé de votre choix. Mais vous n’êtes pas tenu de souscrire un tel contrat pour bénéficier des tarifs sociaux de l’électricité et du gaz : il suffit que vous ayez droit à l'ACS.