21/09/2010

Sortie Equitation par Ariane MORTAIGNE

C’est en ce mardi 7 Septembre 2010 vers 13h45 et malgré une météo capricieuse, qu’Eric, Mireille, Rachel, son fils Patrick, Sandrine, Yoann et moi-même avons pris la direction du centre équestre l’étrier d’Aure à Champcevinel. Là, nous attendaient Shéhérazade et Fred, spécialisé dans l’équithérapie. Après avoir pris un café afin de nous réchauffer, Fred nous a expliqué le programme. Shéhérazade et moi, étions les seules à monter à cheval.

Ensuite, nous avons visité les différentes écuries, brossé l’un des 2 chevaux et enfin nous nous sommes équipés : bombes, gilets blindés (en cas de chute) et nous voilà parti, pour le manège. Là, les choses sérieuses ont commencées : petite voltige adaptée, exercice de dressage sur parcours imposé et profitant d’une éclaircie, petite promenade.

C’est d’ailleurs en revenant au manège, que j’ai fais une sorte de… voltige involontaire.

Enfin, débriefing et rinçage des roues au jet, avant de quitter les lieux.

Quelques petites douleurs musculaires le lendemain mais, ce n’est rien comparé au plaisir éprouvé.

Testé et approuvé. 

Visite du vieux Périgueux par Ariane MORTAIGNE

Cet été, un petit groupe de personne don j’ai fais parti, a pu faire une réelle connaissance de notre belle ville de Périgueux.

La première visite, s’est déroulée dans le vieux Périgueux. C’est à dire, la partie renaissance-moyen-âge… Nous sommes donc rentrés dans la cathédrale St-Front. Autant vous dire que l’émotion était au rendez-vous : ce monument, vous colle des frissons !

La seconde partie était gallo-romaine. Nous avons commencé par le jardin des Arènes. Dans celui-ci, nous avons pu constater qu’en ce temps là, ce n’était pas un jardin mais un colisée comme à Arles, Nîmes ou encore le plus connu, celui de Rome. Evidemment, comparé à ceux-ci, il n’en reste plus grand chose. Ensuite, direction le quartier de Vésone où là encore, nous avons appris qu’à l’époque, il s’agissait d’une assez grande ville. Seul petit bémol, nous n’avons pas pu visiter le musée.

Bref ! Ces deux visites étaient très intéressantes. Mais, étant, pour ma part, étant passionnée par l’archéologie, j’ai eu plus de facilité à m’immerger dans la seconde partie.

A refaire ! ! 

Journée Gabarre du 18 mai à Bergerac. Récit de Sandrine Olivier et Claude Moutier

Le mardi 18 mai 2010, était organisée une sortie en la gabarre aux quais de “Cadouin” à Bergerac. Après avoir pique-niqué au bord de la Dordogne à côté du lycée J. Prevert, près du barrage, nous nous sommes rendus sur l’embarcadère à 14h.

Après un embarquement quelque peu laborieux (il fallait monter trois fauteuils), nous voilà partis pour une heure de promenade. Le capitaine a négocié le tour de l’Ile de la Pelouse, nous permettant ainsi de voir des canards sauvages. Au cours de la balade, nous avons aussi pu observer des hérons et des milans.

Petite anecdote : les poissons étant également à l’honneur, la guide nous a raconté, photo à l’appuis, la pèche d’un silure de plus de deux mètres !

02/09/2010

Qu'est ce que la QUALITE ,

 

L' Association des Paralysés de France, à partir de sa Charte (Congrès 1997), à décidé de s'inscire dans une démarche d'amélioration continue de la qualité dans l'ensemble de ses compétences : les Délégations Départementales, les Etablissements, les Services et le Siège National.

Cette démarche doit permettre à chacune des associations :

* De rendre cohérentes ses actions et d'en montrer le fondement,

* De développer et de faire évoluer les compétences qu'il convient de mettrent en adéquation avec les besoins et attentes des usagers,

* De mutualiser les savoir-faire-être de tous ses acteurs,

* De développer et d'améliorer l'approche associative,

* Enfin, d'être force de proposition pour nos interlocuteurs et partenaires, décideurs, financeurs nationaux, régionaux ou départementaux afin que l'aspect économique seul, ne détermine pas les orientations et les choix budgétaires, mais que les critères repérés comme niveau d'exigence reflètent la réalité des modilités d'accompagnement ou d'actions entreprises.

 

Il convient donc:

*  De constater la qualité des prestations fournies par le réseau,

* De rechercher et d'atteindre un niveau d'actions et de prestations prenant en compte les exigences de l'association à partir de l'expression des personnes en situtation de handicap et de leur famille,

* De procéder à des évaluations périodiques destinées à maintenir et à faire évoluer et réviser le niveau de qualité.

 

Ainsi, chaque délégations et établissements ont dû remplir un référentiel afin de lister les bons et les mauvais points à améliorer. Celui-ci, pour l'APF 24, a été envoyé à chacun de ses adhérents (tableaux en 4 parties). Différents points ont donc été travaillés :

- La personne :

Accueil,

Lien et/ou accompagnement personnalisé,

Niveau de satisfaction du service rendu à la personne,

Recueil des infomations.


- La structure :

Projet de structure (Plan d'Action Départemental),

Projet associatif,

Ressources humaines,

Fonctionnement et organisation.