La sensibilisation aux situations de handicap commence dès le jeune âge ...

DSC01322.JPG

La directrice du centre de loisirs de Chancelade a souhaité associer l’APF à leur fête de Noël du mercredi 18 décembre.

Au programme … sensibilisation au handicap, spectacle et marché de Noël.

 

 

Voici les impressions de Stéphane, un des intervenants :

  « Le 18 décembre 2013 des membres de l'APF se sont rendus dans le centre de loisirs de l’école primaire de Chancelade, pour communiquer sur le thème du handicap avec des enfants.

C'était un mercredi, donc ce n'était pas un jour d'école mais de « centre aéré ».

 L'âge des enfants n'était pas égal les plus jeunes avaient quatre ans et les plus âgées huit ans.

Notre délégation étaient composée de plusieurs personnes, pour l'encadrement Maria et Catherine et pour répondre aux questions des petits nous étions trois : Amélie, Faty et moi-même.

 Amélie est une petite fille en situation de handicap, elle se déplace en fauteuil roulant et d'après sa maman elle compense ses problèmes physiques par une langue bien pendue ; elle a raison d'ailleurs car Amélie est très mature pour son âge et elle n'hésite pas à répondre aux questions les plus compliquées et les plus loufoques avec un aplomb qui force le respect. En effet quand un des enfants nous a demandé :

–               Es-ce-que vous pouvez vous déplacer dans des voitures pour aller à l'extérieur ?

Amélie a répondu :

–               bah oui comment on est venu aujourd’hui à ton avis ? À cheval ?

On a tous ri et ensuite elle s'est ressaisie et leur a expliqué le concept des voitures adaptés au transport des personnes handicapées.

Faty, lui, a présenté le handicap qui ne se voit pas mais qui est présent quand même. C'était abstrait pour des enfants mais important et nécessaire d'en parler.

Quand à moi, j'avoue que j'étais impressionné avant cette rencontre, pourtant dans le passé j'étais intervenu auprès d’adultes et de lycéens pour d'autres occasions ; mais le fait que ce soit des petits m'effrayait énormément. J'avais peur de leurs questions d'enfants et surtout d'y répondre de façon choquante mais finalement après avoir été conseillé j'ai pris le parti de la sincérité et cela fut payant : les enfants préfèrent qu'on leur dise la vérité.

Les plus jeunes nous ont raconté les fois où ils se sont faits des bobos ou des choses plus graves (jambes et bras cassés par exemple) et ils ont fait le rapprochement entre le handicap et les problèmes de leurs grands parents.

Les plus grands ont posé des questions moins centrées sur eux mêmes.

Je pense que la société a un peu évolué car certains avait des notions sur le handicap ce qui n'était pas le cas il y a quelques années encore ; cette pensée ne concerne que moi.

Pour finir je pense que tout ceci fut plutôt positif et la séance des questions étant terminée nous    sommes sortis dans la cour pour le goûter et pour jouer au basket. Avec Amélie nous en avons profité pour mendier quelques chocolats deci-delà aux enfants du centre aéré mais cela fut aisé car ils étaient tous très mignons. Pour la fin de la journée je m'arrête ici puisque vous êtes arrivés et connaissez donc la chute. »

La chute … ce fut le spectacle et le marché de Noël. Le spectacle fut apprécié par les familles présentes auxquelles s’étaient joints une dizaine d’adhérents et bénévoles de l’APF.

Les objets du marché de Noël, confectionnés par les enfants, ont trouvé preneurs et le bénéfice fut versé au profit des actions de l’APF.

Merci et bravo aux enfants et l’équipe du centre de loisirs pour cette belle initiative ! Merci aux courageux intervenants (Amélie, Stéphane et Faty) qui ont su créer de vrais échanges avec les enfants !

Merci aussi à la maire de Chancelade qui a soutenu cet événement.

Plus de photos ... voir l'album.

Les commentaires sont fermés.