• très bonnes fêtes de fin d'année !

    fetes de fin année.jpgLa Délégation sera fermée entre Noël et le Jour de l'An Réouverture ...
    le lundi 4 janvier 2016.

    Toute l'équipe vous souhaite de passer d'excellentes fêtes de fin d'année.

  • Un nouveau gant intelligent qui pourrait se révéler être une avancée cruciale dans la rééducation après un AVC.

    Gant de Reeduc poste AVC.jpgL’accident vasculaire cérébral est considéré aujourd’hui comme l'une des principales causes d'invalidité. La rééducation motrice après un AVC peut être longue et très coûteuse. Les programmes d’exercices de remise en forme qui sont cruciaux pour la récupération sont pour la plupart répétitifs et ne peuvent être pratiqués que le sous contrôle d'un spécialiste. Aujourd’hui, très peu de patients ont la chance de pouvoir profiter pleinement de l'aide et des traitements nécessaires pour récupérer toutes leurs facultés physiques de manière totale ou significative.

    Source et lire la suite : handicapinfos.com

  • Discrimination fondée sur le handicap : Easyjet définitivement condamnée; l'APF salue avec satisfaction la décision de la Cour de cassation !

    L’Association des paralysés de France (APF) salue avec satisfaction l’arrêt rendu par la Cour de cassation le 15 décembre 2015, qui vient de rejeter le pourvoi de la compagnie Easyjet, condamnée en première instance puis en appel pour discrimination fondée sur le handicap.

    Entre novembre 2008 et janvier 2009, la compagnie aérienne avait opposé un refus d’embarquement à trois personnes en situation de handicap sur trois vols différents, au prétexte qu’elles voyageaient seules alors qu’elles sont utilisatrices d’un fauteuil roulant. Pour l’APF, constituée partie civile en ce procès, ce refus d’embarquement est fondé sur le handicap et relève bien d’un acte clairement discriminatoire. Aussi l’association attendait-elle une décision exemplaire à l’issue de ce pourvoi.

    L’arrêt de la Cour de Cassation confirme la condamnation en appel de la compagnie aérienne Easyjet au paiement d’une amende de 70 000 € et au versement de dommages et intérêts à chacun des 3 plaignants, ainsi que d’un euro symbolique à l’APF.

    La décision de la Cour est fondamentale et symbolique ; elle représente une victoire pour les personnes en situation de handicap, victimes encore trop souvent de refus d’embarquement dans les transports aériens, ce qui constitue une grave entrave à leur liberté de circuler.

    Source et lire la suite : communiqués de presse APF