• Handitourisme 2016, le petit futé édite sa nouvelle édition

    Handitourisme.jpgSi les labellisations « Tourisme & Handicap » en France continuent de progresser et si les bonnes pratiques sont en constante augmentation avec des gîtes, des restaurants, des musées ou des sites culturels qui continuent de faire un vrai travail de sensibilisation quant à l’accueil des voyageurs à besoins spécifiques, les disparités par région existent toujours... Aussi, à travers cette nouvelle édition Handitourisme, le Petit Futé vous invite, dans la première partie ,à préparer au mieux vos vacances en France avec une sélection d’adresses d’hébergements et de restaurants labellisés et/ou accessibles ainsi qu’une multitude de propositions de loisirs pour de beaux moments d’évasion, d’échanges, de plaisirs et de découvertes.

    Cette nouvelle édition s’enrichit cette année d’une seconde partie consacrée à l’handitourisme à l’étranger car partir au-delà des frontières françaises malgré son handicap (moteur, auditif, visuel et mental), c’est possible ! Cette rubrique vous emmène ainsi aux quatre coins du monde pour des voyages insolites avec un dénominateur commun : l’accessibilité.

    Source et lire la suite : source et lire la suite  : handicapinfos

  • 30 avril, journée mondiale de la mobilité et de l’accessibilité : Stop à l’immobilisme sur la question des transports !

    collectif accessibilite.jpgLa mobilité est un droit essentiel à tout être humain ! C’est le message fort que le Collectif pour une France accessible tient à rappeler à quelques jours de la Journée mondiale de la mobilité et de l’accessibilité.

    En effet, force est de constater qu’au XXIème siècle, en France, pour de nombreuses personnes – en situation de handicap, âgées, usagers des transports, piétons, parents avec poussette, etc. –, ce droit à la liberté de déplacement n’existe pas !

    L’obligation d’accessibilité des transports publics a été annihilée par la loi du 5 août 2015. Ce texte crée de fait une rupture d’égalité : il ne permet pas de reconnaître aux personnes à mobilité réduite les droits de tous les citoyens à se déplacer en toute liberté, ni de leur garantir au même titre que les autres l’accès aux transports.

    Un retour en arrière scandaleux pour le Collectif pour une France accessible qui dénonce cette exclusion pure et simple des personnes à mobilité réduite de la société.

    Source et lire la suite : Communiqués de presse APF